ATOMICITÉ (en anglais : Atomicity)

D'après son étymologie grecque, ce mot signifie « qui ne peut être coupé » (a-, préfixe privatif et temnein, couper).

En chimie, l'atome est une particule d'un élément chimique qui forme la plus petite quantité susceptible de se combiner. L'atomicité désigne donc le nombre d'atomes contenus dans une molécule.

Mais on retrouve également la notion d'atomicité en informatique (domaine de prédilection des co-fondateurs d'Atom e-City Ltd.) et en économie.

En informatique

L'atomicité peut se résumer à la notion du « Tout ou rien ».

Petit rappel : la cohérence des systèmes d'informations (ou l'interopérabilité des bases de données) repose sur le respect des propriétés transactionnelles ACID.
D'après le principe d'atomicité, certaines opérations complexes, en particulier les transactions, sont indivisibles. Une transaction est exécutée en totalité ou pas du tout, mais pas à moitié.
En d'autres termes, une transaction ne sera réellement effectuée que si toutes ces composantes peuvent être réalisées.

En économie

L'atomicité du marché constitue l'un des quatre axiomes de la notion de « concurrence pure et parfaite » censés maintenir l'équilibre sur tous les marchés. Celle-ci représente l'un des deux cas extrêmes de structure de marché (le second étant le monopole).
L'atomicité suppose que les vendeurs et les acheteurs doivent être suffisamment nombreux pour qu'aucun ne dispose d'une puissance qui pourrait lui permettre d'exercer une action sur les prix.
Il en résulte une indépendance du prix d'équilibre par rapport à la modification de la quantité offerte ou demandée par un offreur ou demandeur particulier, puisque cette quantité est négligeable par rapport à l'ensemble du marché. Chaque offreur ou demandeur doit donc considérer le prix du marché comme une donnée qui s'impose à lui, sur laquelle il ne peut agir.

Plus qu'un concept, une philosophie

Les co-fondateurs d'Atom e-City Ltd. ayant de profondes affinités avec l'univers et la philosophie du logiciel libre, cette notion a retenu leur attention.
De fait, dans le domaine du logiciel libre, l'atomicité est respectée à plusieurs niveaux :

  • le nombre de créateurs de logiciels est illimité et aucun ne peut chercher à avoir le monopole, car n'importe quel concurrent pourrait reprendre son produit et casser le monopole de façon directe ;
  • le nombre de distributeurs est également illimité, puisque la distribution est libre et que le distributeur fixe le tarif comme il le souhaite. Aucun distributeur ne peut ainsi fixer un prix trop élevé sans qu'un concurrent n'en profite pour arriver sur le marché avec un prix raisonnable.
Retour au sommet de la page